Archives pour l'étiquette bébé

Lot de départ de couches lavables

Avec toutes les marques et sortes de couches, beaucoup ne savent pas par où commencer. Quoi acheter? Où acheter?

Notre proposition : commencer avec une couche de différentes marques et acheter par la suite ce qu’on aime le plus. Les autres ne seront pas perdues puisque la morphologie et les besoins du bébé évoluent.

Exemple de kit de départ

  • Blueberry Simplex  (tout-en-un, boutons-pression)
  • Bumgenius Freetime (tout-en-un, boutons-pression)
  • Easy Peasies  (à poche, boutons-pression)
  • Funky Fluff Lux Mèche (à poche, boutons-pression)
  • Mini Kiwi (à poche, velcro)
  • Omaïki TEÖ (tout-en-un, velcro ou boutons-pression)
  • Rumparooz (à poche, boutons-pression)

Kit de départ nouveau-né

Si vous voulez commencer dès la naissance, vous pourriez vouloir acheter des formats plus petits.

  • Blueberry simplex nouveau-né
  • Bumgenius Littles
  • EasyPeasies nouveau-né
  • Lil Joey

Ce n’est qu’un exemple pour vous donner un aperçu de différents systèmes selon ce que nous avons acheté et aimé. Il existe bien d’autres couches!

Boutiques

Les boutiques spécialisées en couches lavables offrent un service ultra courtois et ultra rapide (pour l’achat en ligne). La plupart offrent également des rabais à l’achat de plusieurs couches, des points de fidélité ou des rabais ponctuels. Nous n’avons pas entendu parler de « mauvaise » boutique!

S’il faut donner des exemples, voici notre boutique de proximité, à Montréal : Câlins et popotin. Et notre boutique en ligne : Poupons et Cie, qui offre la livraison gratuite à partir de 50$, pratique quand on a besoin de 2-3 couches de plus et qu’on ne peut pas se déplacer.

 

N’hésitez pas à soumettre vos couches ou boutiques favorites en commentaires!

Couches au banc d’essai

L’idée au départ était de tester des couches et en faire des commentaires. Finalement, il n’y a pas vraiment de bonne ou mauvaise couche, alors l’exercice est peu pertinent. Tout dépend de nos préférences, de nos bébés, de notre budget. On va plutôt essayer de répertorier toutes les marques populaires et les confections québécoises. (On complète petit à petit)

Pour en apprendre davantage, vous pouvez commencer par notre article L’aventure des couches lavables ou Choisir ses couches.

Vous désirez en faire ajouter? N’hésitez pas à nous contacter!

Marques populaires

Confections du Québec ou Canada

Mais alors, qu’est-ce qu’on achète?

Voici une proposition de lot de départ.

L’aventure des couches lavables

Comme nouveaux parents, nous avons choisi de nous embarquer dans la grande aventure des couches lavables. Et grande aventure ne veut pas dire compliquée! Beaucoup se rebutent d’emblée à cause du lavage supplémentaire que cela occasionne. D’autres pensent que l’impact environnemental est similaire. Voici plus d’informations sur le sujet.

Le lavage, par la laveuse

Le lavage des couches se fait aux deux ou trois jours. On les met dans la laveuse avec le détergent, ensuite on les passe à la sécheuse ou sur la corde à linge, rien de plus simple! N’oubliez pas qu’en contrepartie, vous n’avez pas à aller au magasin, transporter des caisses et des caisses de couches jetables et sortir les sacs poubelles plus fréquemment.

L’économie d’argent

Un lot de 24 couches lavables coûte beaucoup moins cher que des couches jetables jusqu’à la propreté de l’enfant (ou des enfants!), même en incluant les coûts du lavage! Cette économie tourne entre 1000 et 2000 $ et plusieurs municipalités du Québec offrent également une subvention pour l’achat de couches lavables.

Le côté écologique

Saviez-vous qu’il faut deux fois plus d’eau pour fabriquer une couche jetable que pour laver des couches en tissu? Que dire de l’utilisation du pétrole dans leur fabrication et de l’amoncellement de déchets? Au Québec, nous avons la chance d’avoir une source d’électricité très peu polluante pour faire fonctionner laveuse et sécheuse. De plus, les couches lavables pourront être utilisées pour plusieurs enfants et leurs revente et réparation sont également très faciles. Enfin, elles ne finiront probablement pas au dépotoir puisque les fibres textiles peuvent être recyclées.

Les plus

  • Pas de produits chimiques utilisés, donc pas de produits chimiques en contact avec la peau de bébé! Cela peut notamment limiter les réactions allergiques, rougeurs et érythème fessier.
  • Elles sont plus douces et plus confortables pour le bébé. Elles s’ajustent mieux et limitent les débordements…
  • Possibilité d’acheter des confections locales, de faire vivre des artisans locaux et des commerces du quartier.
  • Source : Mère Hélène https://www.merehelene.com/fr/Elles rassemblent les parents autour d’un intérêt commun. De nombreuses communautés sont présentes sur les réseaux sociaux pour s’entraider, s’échanger des astuces ou des couches. Voici entre autres ACLQ (Accros aux couches lavables du Québec).
  • Elles ont évolué avec le temps et sont maintenant tout aussi faciles à utiliser que n’importe quelle autre couche. Voici comment les choisir.
  • Et puis, elles sont tellement plus belles!

Je vous invite également à parcourir les différentes images « Comparaison couches lavables et jetables ».

Comparaison couches lavables contre jetables

Plusieurs personnes pensent que le lavage des couches entraine des impacts environnementaux plus négatifs que la fabrication et la mise aux poubelles de couches jetables. Voici quelques images permettant de mieux comparer l’impact écologique des couches jetables.

Source : Mère Hélène https://www.merehelene.com/fr/

source: http://www.agglo-niort.fr/IMG/pdf/guide_120702_b.pdf
Source: http://www.agglo-niort.fr/IMG/pdf/guide_120702_b.pdf

 

Source : Modern Natural Baby http://www.modernnaturalbaby.com/
Source : Modern Natural Baby www.modernnaturalbaby.com

 

Source : Modern Natural Baby
Source : Modern Natural Baby www.modernnaturalbaby.com

 

Source inconnue
Source inconnue
Source inconnue
Source inconnue

Pour les amateurs de texte

Des questions? D’autres images ou textes à nous proposer?

N’hésitez pas à vous servir de la fonction Commentaires ci-dessous.

Choisir ses couches lavables

Vous avez maintenant l’embarras du choix, des couches « tout-en-un » qu’il ne reste qu’à attacher au popotin de votre bébé aux anciens langes à plier, des confections locales et personnalisées aux couches chinoises à très bas prix. Chaque bébé est différent et sa morphologie change au fil du temps. Nous conseillons de varier votre lot en termes de marques et types.

Types de couches

Voici un résumé des sortes de couches. Les liens au bas de la page vous permettront d’en apprendre davantage.

Il y a deux parties à la couches, l’extérieur imperméable (coquille) et l’intérieur absorbant.

  • Couche à poche : l’absorbant (insert) se met dans une poche de la coquille et la couche peut être installée comme une jetable ensuite. La séparation des deux parties permet de réduire le temps de séchage, mais il faut quelques secondes de plus pour remettre l’insert dans la poche.
  • Couche tout-en-un : c’est la plus simple, à utiliser comme une jetable, tout est cousu ensemble. Un peu plus longue à faire sécher.
  • Couche tout-en-deux : Coquille et absorbant sont séparés. On peut changer seulement l’absorbant et la coquille peut être réutilisée. Elles ont parfois une ouverture comme une couche à poche.
  • Couche préformée : partie absorbante est formée comme une couche jetable, facile à installer. Il faut ajouter un couvre-couche imperméable.
  • Couche plate : partie absorbante à plier selon les besoins, qui peut également servir d’insert dans des couches à poche ou couches tout-en-deux. Très économique et plus rapide à sécher. Il faut ajouter une couvre-couche.
  • Couvre-couche : partie imperméable seulement. Pour combiner avec couche préformée ou couche plate. Il peut-être réutilisé tant qu’il n’est pas souillé.
  • Les feuillets : optionnels, ils se placent entre les fesses du bébé et la partie absorbante, soit pour jeter plus facilement les selles, soit pour conférer un effet « au sec » à des absorbants en coton, bambou ou chanvre. Ils peuvent être jetables ou lavables et même confectionnés maison avec du polar ou micropolar.

Tailles

La plupart sont offertes en taille unique (one size), avec des boutons-pressions pour ajuster à la grandeur du bébé. Il existe également des couches pour nouveau-né pour les petits bébés et les parents qui veulent commencer les couches lavables dès la naissance (certaines ont un bouton-pression pour protéger le nombril qui n’est pas encore tombé). Enfin, d’autres sont offertes en différentes tailles (petit,  moyen, grand,…) pour un ajustement plus précis (mais nécessite d’en acheter davantage à mesure que bébé grandit). En règle générale, on va vous recommander soit d’attendre que les tailles unique fassent à votre bébé, soit d’acheter ou de louer un lot de petits formats (nouveau-né, très petit, petit).

Boutiques, marques populaires et confections locales

Il serait délicat de faire la liste de ce qui existe car on risquerait d’en oublier! Les couches fabriquées ici sont de très grande qualité et certaines peuvent être confectionnées sur mesure (grandeur, motifs, broderies personnalisées,…). Nous vous conseillons de rejoindre la communauté Facebook pour y poser vos questions et avoir accès aux listes de boutiques et de confectionneuses. Les boutiques locales offrent également d’excellents conseils, n’hésitez pas à aller les voir et à les encourager!

Couches à bas prix

Évidemment, ça n’est pas notre premier choix, car l’environnement est maintenant associé au développement durable, qui inclut les composantes sociales et économiques, qui veulent encourager les fabrications et achats locaux, pour que l’argent reste dans la communauté et fasse vivre les familles d’ici (en résumé).

Toutefois, nous pensons qu’il vaut quand même mieux éviter des tonnes de déchets, sachez qu’il existe des options, validées par la communauté, pour des couches de qualité suffisante à bas prix, mais conçues, fabriquées et généralement expédiées de Chine. Nous ne pourrions mieux vous l’expliquer que cet article « Tout sur les couches chinoises ».

Pour plus d’informations

Des ateliers pour vous aider à choisir les types de couches qui vous conviennent et démarrer l’aventure sont offerts dans différentes boutiques spécialisées, comme chez Câlins et popotin à Montréal, Mère Hélène à Brossard, Repentigny et St-Jérôme ou La câlinerie à Québec.

Nous publierons également au fil des mois des photos et des commentaires sur les couches testées. Restez à l’affût si vous ne savez toujours pas lesquelles les choisir!

Des questions?

N’hésitez pas à vous servir de la fonction Commentaires ci-dessous.

Lavage des couches

Vous avez décidé d’opter pour les couches lavables et ne savez pas comment les laver? Vous ne savez pas quoi faire avec les selles et avez peur de salir votre laveuse? Voici des instructions de base, celles-ci peuvent être adaptées à votre laveuse et à la qualité de votre eau au besoin. Des mamans seront toujours prêtes à vous aider sur le groupe Facebook ACLQ (conseils et entretien).

Des ateliers pour vous aider à démarrer sont également offerts dans différentes boutiques spécialisées, comme chez Câlins et popotin à Montréal, Mère Hélène à Brossard, Repentigny et St-Jérôme ou La câlinerie à Québec.

Routine de lavage

Une fois la couche changée, secouer ou frotter les selles solides au-dessus de la toilette (par ex. avec la débarbouillette qui a servi à nettoyer les fesses de bébé). Entreposer la couche dans une poubelle ou un sac de lavage. Il n’est pas nécessaire de la rincer; cela risquerait de développer des moisissures et tout ce qui reste partira sans problème au lavage.

  1. Commencer par un rinçage à l’eau froide (ou quick wash/light wash), sans ou avec une faible quantité de savon.
  2. Poursuivre avec un lavage à l’eau tiède (heavy wash/heavy soil) avec la quantité de détergent recommandée sur la bouteille. Il n’est pas nécessaire de mettre beaucoup de détergent, puisqu’un surplus de savon risque d’encrasser les couches. Il ne faut pas non plus mettre un niveau d’eau maximum car les couches doivent pouvoir frotter entre elles et non flotter.

Il n’est pas forcément recommandé d’ajouter un rinçage supplémentaire, car en cas d’eau dure ou moyennement dure (comme à Montréal), les minéraux risquent de se déposer sur les couches et les « boucher ».

Ne jamais utiliser d’assouplisseur.

Choix du détergent

Choix personnel à chacun. Il existe des solutions écologiques spécialisées pour les couches lavables et disponibles en vrac, comme Saja de Bionature. Vous pouvez également utiliser du détergent classique comme Tide Original liquide ou en poudre.

Il faut simplement éviter les détergents contenant de l’assouplisseur ou des azurants optiques (c’est mentionné sur le contenant).

Couches neuves

Il est recommandé de les laver trois fois afin d’augmenter leur capacité d’absorption. Il n’est pas nécessaire de les faire sécher entre chaque lavage. Il faut prélaver à part les couches en coton, bambou ou chanvre, pour en éliminer les huiles naturelles sans les transférer sur les couches en fibres synthétiques.

Décrasser et désinfecter

Il est recommandé de décrasser et désinfecter les couches achetées usagées avant de les utiliser. Cela les « remet à neuf » avant de commencer votre propre routine. Un décrassage de temps en temps permet également d’éliminer tout résidus (urine, selles, savon) et d’augmenter l’absorption. Et une désinfection peut être nécessaire si votre enfant a été malade. À ne pas faire chaque semaine!

Procédure

Il existe différentes façons de faire. En voici une pour vous aider à débuter. Toujours le faire sur des couches propres et toujours faire le décrassage avant la désinfection.

  • Lavage régulier
  • Décrasser : faire tremper une nuit dans un demi-bain d’eau chaude avec un produit bio comme du percarbonate de sodium (environ 2/3 de tasse) ou Oxy-Plus de Bionature ou encore avec de l’Oxiclean (détachant en poudre).
  • Désinfecter : faire tremper dans un bain avec le désinfectant-assainissant Omaïki ou Mini-Kiwi, ou encore faire tremper 30 minutes dans un demi-bain d’eau froide avec 1/2 tasse de Javel désinfectante (plus de 5,25% d’hypochlorite de sodium).
  • Bien rincer.
  • Lavage régulier

Cet article a été rédigé grâce à tous les conseils des parents glanés sur le groupe Facebook Accros aux couches lavables du Québec ACLQ (conseils et entretien).

Des questions ou commentaires?

N’hésitez pas à vous servir de la fonction Commentaires ci-dessous.